Équilibre

Samedi 15 Aout. 11h30.
Exposition à la Fondation Cartier.
« Beauté Congo ».
Je me devais d’y aller.
J’embarque une de mes amies. D’origine congolaise. Même pas fait exprès!

Congo Kitoko

Les visiteurs déambulent dans les allées sur les mélodies de Fabregas le Metis Noir et son Ya Mado.
Étrangement ce matin là nous sommes les seuls visiteurs colorés; si bien que certains ont l’air de penser que nous faisons partie de l’exhibition!
On nous demande à plusieurs reprises: « S’il vous plait, je peux vous prendre en photo pour avoir un souvenir? »
WTF?! Comme diraient les jeunes!!!

Congo Kitoko

A l’arrivée, une expo à la scénographie chatoyante et aux œuvres éclectiques.
Photos, peintures, sculptures…
Il y en a pour tous les goûts.
On découvre les œuvres de Kiripi Katembo trop tôt disparu, celles de JP Mika qui iraient si bien dans mon salon. J’ai fait la connaissance des « Bills » et des clichés d’Ambroise Ngaimoko. Des clichés hypnotisants que j’aurai aimé avoir eu le talent de shooter. Ceux là même qui introduisent parfaitement le monde de la SAPE (Société des Ambianceurs et des Personnes Élégantes).

Congo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo Kitoko
La sape! Les sappeurs! La sapologie ou l’art de bien s’habiller.
Une réelle institution.
Un art de vivre.
Une philosophie.
Une religion pour certain et une grande farce pour d’autres.
Au risque de m’attirer les foudres, je dois avouer que je n’ai jamais été sensible à cet art.
A mon sens, une sorte de mixages de pièces farfelues dans un joyeux n’importe quoi!
Mais ne faisons pas de généralités.
Le sappeur n’est pas que couleurs criardes et coupes de pantalons désavantageuses.
Les sappeurs de l’époque sont bien différents de leurs contemporains. Mais accordons leur à tous le goût des belles pièces et des matières nobles. Louons leur amour pour la manipulation des mots pour défendre leur style avec un certain humour que même le meilleur des comiques de stand up envie secrètement.
Alors pour l’occasion je me devais de jouer le jeu.
Je me suis glissée le temps de la matinée dans la peau d’une sappeuse.
Petite séance de rattrapage par ici!

Congo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo KitokoCongo Kitoko

Je me présente, je suis « Acidité Pimentique », descendante de la princesse Harissa.
Comme mon nom l’indique, il ne faut pas toucher mon vêtement.
Tu risques la brûlure au 10ème degrés!
J’ai mis chapeau couleur obscurité, feutré à pas de loup.
Malembé!
Veste coupée à la scie sauteuse, intérieure peau de sirène.
Je chante à l’oreille du pêcheur pour l’envoûter.
Sorcière!
Chaussures saveurs coquelicots, talons en racine de manioc.
Je ne marche pas sur le bitume, je le fends.
Équilibre! 

Congo Kitoko

Veste Zara
Chemise Zara Homme
Jeans Vintage (piqué à ma maman)
Bagues Bershka
Sac Bershka
Chaussures Bata

Publicités

9 réflexions sur “Équilibre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s