9,7%

Vous la connaissez vous aussi cette sensation?
Celle du manque d’air, comme si l’on était vingt mille lieux sous les mers alors qu’on a les pieds bien ancrés sur Terre?
Cette impression dérangeante que notre cœur est pris dans un étau et qu’à chaque battement il se resserre un peu plus. Il menace à tout moment d’exploser et d’imploser en même temps.
Vous allez me dire:
– Bah bien sûr que oui! Tu crois que tu es la première à avoir souffert en amour? T’es pas la seule cocotte!
Sauf que là je ne parle pas d’amour ou de désamour.
Ou si finalement… Je parle de cette relation charnelle, conflictuelle et passionnelle que tu entretiens avec ton taf!
On n’assume pas toujours cette souffrance, ce malmenage au risque de passer pour un faible. Ce serait admettre que l’on a pas les épaules suffisamment larges ou l’instinct de winner assez développé pour encaisser les coups bats de sa boîte. Et si par malheur la dépression ou le burn-out venaient à arriver ce serait l’enterrement social assuré.
Malheureusement et sans être fataliste; tous on y fera face tôt ou tard dans notre vie professionnelle. Il s’agira alors de prendre les bonnes décisions si tant est qu’il y a en réellement de bonnes à prendre. Partir? Rester? Endurer? Encaisser? Se rebeller?
Très vite tu ressasses et tu manques de souffle.
Il en va de ton salut. De ta santé mentale qui déteint souvent sur celle physique.

Et puis un jour, on décide de tout arrêter. Abandon pour certain, courage pour d’autres.
Quoiqu’il en soit je viens aujourd’hui gonfler les rangs. Malgré la baisse de 1,1% , je fais tout de même partie de ces 9,7% de chômeurs qui font mal à la France. Je fais partie de ces 3,676 millions de personnes qui touchent les allocs. Enfin je suppose que je les toucherai bien un jour. Montant des indemnités, délai de carence…c’est pas bien clair tout ça!!!
Il y a moins d’un mois, j’étais complètement ignorante de tous ces chiffres et surtout très insouciante. Moins depuis que je suis un des vers qui pourrissent la pomme, de ses fainéants qui tirent son pays vers le bas.
Je suis la profiteuse qui se repaît de vos charges.
Je suis de ceux qui font baisser le pouvoir d’achat.
Est-ce que je culpabilise ? Pas encore! Pas de pression. Comme beaucoup font malgré eux. Ils reportent leurs angoisses sur nous, nous transmettent leurs peurs avec tous leurs précieux conseils.
– Tu cherches? T’as trouvé ? Tu vas faire quoi? T’as des pistes? Des idées? Des contacts? Ne reste surtout pas sans rien faire! T’as refait ton CV? Reste active sur Viadeo! Non mais Viadeo c’est mort, faut qu’elle soit sur LinkedIn….
Stoooooooooop!
Laissez moi le temps. Laissez moi encaisser. Laissez moi réaliser. Laissez moi me consoler. Laissez moi me convaincre que j’ai pris la meilleure décision pour moi. Que tout ira bien. La pensée positive. Toujours celle ci. Celle qui est sensée te tirer vers le haut, qui t’empêche de sombrer, de zoner, de squatter. Tu finis par te persuader que rien arrive par hasard. Que c’est un mal pour un bien. Que cela te permettra de faire une pause, de lever le pied et de prendre enfin du temps pour toi. Tu pourras réfléchir à ce que tu voulais vraiment faire.
Alors apprécie aujourd’hui de marcher au soleil en redécouvrant Paris, parce que peut-être au fond tu as envie de devenir guide touristique ? Prends le temps de tester de nouveaux restaurants, tu pourrais devenir critique culinaire? Participe à des ateliers d’écriture. N’as-tu jamais voulu devenir romancière?
Sauf que moi j’aimais déjà passionnément mon métier. Sauf que moi j’aimais courir à droite à gauche toute la semaine et m’endormir une fourchette à la bouche pendant les repas familiaux. J’aimais que ma famille me regarde attendrie en disant « la pauvre elle travaille trop », j’aimais être une femme active et me plaindre de ne pas avoir assez de temps.
Et là du temps j’en ai. Théoriquement deux ans avant que les Assedic ne me rayent de leur liste. J’ai deux ans pour trouver une autre bonne raison de me lever tous les matins. Mais j’ai aussi deux ans pour faire tous les musées presque gratuitement, deux ans pour voyager à prix réduits, deux ans pour enfin avoir de jolies mains manucurées, deux ans pour faire des grasses mat’ et des siestes si je veux les deux dans la même journée. Deux ans pour envisager de nouvelles formations, deux ans pour être plus disponible pour les autres, deux ans pour rattraper tout mon retard sur Netflix, …
Le programme est plutôt alléchant finalement, pourquoi n’y avais-je pas pensé avant?

Bob Adidas
Bombers Monki
Chemise Fripes
Soutien-gorge H&M
Pantalon Zara Homme
Chaussures Dr Martens


Crédit photo Damien Paillard, n’hésitez pas à cliquer et aller voir son travail.

5 réflexions sur “9,7%

  1. Femme et artiste dotée de belles qualités, inspirante dans tes écrits, amoureuse et passionnée de la fringue à plein temps. Merci de contribuer à l’évolution de l’écriture et de la mode. Ton article est réaliste et épuré. Je te souhaite beaucoup de succès et de d’être surtout récompensé, car tu le mérites.🙏🏾✊🏾🙏🏾✊🏾

    J'aime

  2. Au contraire c’est moi qui te remercie pour ta générosité et ton partage quotidien c’est un pur bonheur de t’aimer et de te découvrir un peu plus chaque jour.😊❤️😘

    Aimé par 1 personne

  3. Je t’admire ma chérie, profites,fais surtout ce que tu as envie de faire,comme on dit le hazar fait bien les choses!!!!!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s