Paraît-il que les Blancs ne savent pas sauter, les Noirs savent-ils le faire pour autant?

Il y a quelques jours, j’ai surpris une conversation entre deux jeunes filles métisses:

– Toi ça se voit tu renies tes origines, t’as honte d’être une renoi!
– Pourquoi tu dis ça?
– Bah y a qu’à voir, tu te lisses les cheveux t’assumes pas, tu sors qu’avec des blancs et tu traînes avec des gays!

Whaou, j’ai fait une crise cardiaque du genou, il a plié et j’ai failli perdre le contrôle de mon corps.
Mon oreille a saigné, mes narines ont tremblé.
J’ai hésité.
Jai pris une grande respiration.
Intervenir ou ne pas intervenir?
Avais-je le temps pour refaire l’éducation de cette jeune étroite d’esprit?
Pour le bien de l’humanité j’aurai dû; mais elle m’aurait demandé beaucoup trop de temps et d’énergie pour l’élever de sa bêtise, la sortir de son carcan, de ses préjugés dont elle même se sentira prisonnière le moment venu.
J’ai secoué la tête par dépit et ai fermé les yeux comme on le fait devant un sans abri qui ferait la manche. Trop peur que sa pauvreté intellectuelle ne m’atteigne. J’ai eu honte de moi alors que c’est elle qui aurait dû avoir honte. Heureusement pour elle son ignorance l’en a empêché.
Tristesse de constater que notre relève bien que métissée se heurte encore à de tels clichés. Elle même métissée avait choisi son camp comme s’il y avait un camp à choisir!
L’ouverture d’esprit et la tolérance n’est visiblement toujours pas pour demain.

J’ai été voir Blackkkaansman il y a quelques mois, je ne vais pas spoiler le film que j’ai adoré mais en sortant je me suis juste dit, qu’on en avait encore du chemin à parcourir!
Tant de raccourcis fait. Tant de choses que les gens attendent de toi du fait de tes origines. Que ce soit ceux de ta communauté ou étrangers à celle-ci.
Par exemple; je devrais savoir danser parce que paraît-il qu’on a ça dans le sang, et j’irai même plus loin, je devrais savoir twerker vu le patrimoine physique dont j’ai hérité. Mais il n’en est rien. J’en ai eu honte pendant longtemps et j’ai même culpabilisé pensant ne pas être digne de ma couleur.
Je ne sais pas chanter non plus, encore moins faire de vibes.
Je ne sais pas non plus imiter l’accent « africain ».
Je ne sais pas jouer au basket et je préfère de loin le poisson au poulet.
En revanche, j’utilise parfaitement bien le mot « ambivalent » ou la phrase « en quoi faisant » ce qui m’a valu le surnom de « raffinée » auprès de mes paires, alors que c’est juste avoir du vocabulaire.
Je fais le gratin de patates douces comme personne et qui peut se vanter de savoir faire un enchaînement « esquive rotative remise crochet au foi, crochet au menton et direct pour sortir »?
Chacun ses points forts, chacun ses centres d’intérêts, chacun sa sensibilité, chacun sa personnalité; qu’importe la couleur de peau. Qu’importe les origines.
Est-ce si compliqué à intégrer?

Beret Bershka
Bombers  Lakers Nike
Top Zara Man
Pantalon Confection du bled
Chaussures Dr Martens
Ballon de basket Spalding

 


Crédit photo Damien Paillard, n’hésitez pas à cliquer et aller voir son travail.

Publicités

Attitude

Ca peut être un lundi, un mardi ou un jeudi; qu’importe, il y a des jours où tu sors de chez toi persuadée d’être la réincarnation estéthique de Victoria Beckham mélangée à du Nicolas Ghesquière avec un soupçon de Virgil Abloh. Le style, la classe et l’originalité à l’état pur. A l’état brut. Une pépite de bon goût. Le sens du détail aiguisé; tu penses avoir fière allure.
Tu sais déjà en claquant la porte de chez toi, que tout le monde se retournera sur ton passage, enviant secrètement tes audaces modales.
Tu supposes que tous les coincés en tenue de bureau jalouseront ton talent, tes trouvailles et tes associations osées.
Tu imagines que même les blogueurs les plus côtés du moment te regarderont du coin de l’œil regrettant de ne pas avoir eu l’idée avant toi.

Des ressorts dans les semelles, tu sautilles gaiement et confiante d’avoir tant de goût vestimentaire.
Tu vas même jusqu’à te dire que ce don, bah c’est beaucoup trop pour une seule personne. Tu songes à en faire profiter plus de monde, tu veux tous les toucher de ton savoir, les sortir de leur ignorance et leur manque d’imagination stylistique…
Penser à une reconversion professionnelle…
Et si tu devenais conseillère en image? Styliste? Directeur artistique?
L’ego regonflé à bloc,
« Everybody dance now » en tête tu défiles sur le quai du métro encore mieux qu’un mannequin à la fashion week et tu prends la pose.

Tu défiles, tu flambes et tu arrives au boulot devant les yeux incrédules de ta collègue:
– Bah alors, t’as mis ton pantalon d’astronaute avec ton torchon de cuisine aujourd’hui? T’avais plus de vêtements propres ou quoi?
« Wtf » comme disent les jeunes déjà vieux?!
Emplie de doutes tout d’un coup, tu te demandes ce qui t’as pris et qui t’as laissé sortir comme ça? Visiblement tu ressemblais davantage à une femme qui aurait fait son contouring dans une salle de bain éclairée avec une ampoule à économie d’énergie qu’à un ange confiant défilant à un show de Victoria Secret!
Oui il y a des jours comme ça où nos associations coup de cœur seront des associations hasardeuses et assurément râtées pour d’autres. Mais est-ce une raison suffisante pour s’autocensurer?

La contrariété est à son paroxisme quand ta collègue rajoute fièrement:
– En plus t’as du rouge à lèvres sur les dents!
La journée s’annonçait longue, pénible et contrariante…mais au fond tu t’en fiche, parce que pour de vrai tu te trouves plutôt bien sapé quand même!

Headband Bijou traditionnel
Veste Zara
Sac H&M
Robe Zara
Robe Zara
Pantalon Monki
Baskets Converse


Crédit photos RG photographe ou RG Photographe Officiel, n’hésitez pas à cliquer et aller voir son travail.

Classe mannequin

Ça y est je l’ai fait!!! Moi aussi j’en suis!
Séance photo, projo, assistant lumière, maquilleuse, Dj…la totale!
Un rêve de gosse.
Enfin; pas vraiment en fait.
Moi je préférai de loin être derrière l’objectif. Peut-être qu’inconsciemment je m’étais déjà fait une raison. Petite fille réaliste. Trop petite, trop ronde, et surtout trop noire et trop crépue! Pas assez Grace Jones et encore moins Naomie. A l’époque, le quota était déjà saturé à raison d’1 noire grand max par agence!
Petite, on n’en a pas réellement conscience, alors on se contente de feuilleter les pages modes en imaginant leur vie de folie mais regrettant surtout de ne pouvoir s’identifier davantage.
On commande la Barbie noire Benetton pour Noël et on est la petite fille la plus heureuse du quartier en ouvrant son paquet cadeau. Avoir enfin une poupée tout aussi belle que les autres, qui a la même couleur que nous et qui peut envisager un avenir ensoleillé avec Ken. Ken blanc j’entends bien, Mattel n’était pas encore prêt pour la diversité. Il y avait tout de même une petite incohérence capilaire mais on avait deja fait un pas.
Et des pas on en a fait d’autres depuis, des tous petits certes, mais les choses avancent.
Doucement.

 
Je ne suis pas connaisseuse du milieu de la mode mais suffisamment observatrice pour constater que les codes changent. Depuis que l’on parle de « gueule » et non plus de beauté type, nous avons un peu plus de légitimité à être là. Le paysage évolue, mais pas suffisamment vite. Et Cindy Babin mannequin métissée qui monte; pour le vivre tous les jours en parle admirablement bien sur son blog Ayika’a qui fête d’ailleurs ses un an aujourd’hui.
Elle évoque la difficulté d’être une femme métisse, d’être une femme noire sur les catwalks et dans le monde de la mode et partout ailleurs; et par extension elle cherche à imposer les différences et la diversité en passant par l’acceptation de soi et bien évidemment celle des autres.

Un jour, elle a frappé à la porte de mon compte Insta et j’ai d’abord cru à une blague. Sûrement s’était elle trompée de profil! Erreur de casting! Puis elle m’a parlé de son projet; il collait tellement bien à mes convictions, que je pouvais difficilement refuser.

Finalement l’exercice s’est révélé bien plus ardu que je ne le pensais. N’est pas Alek Wek qui veut!
Jouer avec l’objectif , jouer avec la lumière, baisser le menton, lever le regard, sourire avec les yeux, se détendre malgré les regards braqués sur soi, oublier toutes formes d’inhibitions, mettre sa timidite de côté (oui oui, je suis timide!) ,prendre des poses langoureuses… Ce n’est pas l’apanage de tous.
Pas le mien en tout cas.
Mais j’ai essayé; vraiment. Du mieux que j’ai pu!

Boucles d’oreilles Mango
Salopette Friperie
Chemise Zara
Ceinture DIY
Chaussettes H&M
Chaussures Irregular Choice