Los Enamorados 

Y a pas si longtemps un ami m’a taxé de « touriste »!

Oui c’est vrai je l’admets bien volontiers j’ai souvent tendance à fournir le minimum syndical.

En cours déjà c’était la même chose « la demoiselle pourrait obtenir d’excellents résultats si elle s’investissait un peu plus »!

Alors bien pas bien… on s’en fiche un peu; j’ai eu mon bac haut la main!

Par contre s’il y a bien un domaine où je prends mon rôle vraiment très à coeur c’est bien les vacances!!! Les voyages, le tourisme. Le vrai…

J’ai posé il y a quelques temps déjà mes valises à Ibiza.

Je l’entends d’ici: « mouais Ibiza, la fiesta, David Guetta, la MDMA… »

Certes, mais ce n’est pas que ça.

C’est aussi la ville des amoureux. Oui-oui, vous lisez bien.

J’ai été subjugué par la quantité de paysages qui se prêtent facilement à la rêverie, aux plages qui ouvrent leurs bras à la farniente, le sable qui invite aux siestes câlines et les criques qui abritent les baignades crapuleuses à l’abri des regards si ce n’est celui des méduses s’apprêtant à festoyer comme il se doit à la vue d’une fesse bien charnue!

J’ai réellement été étonnée de voir tous ces couples luisant de monoï et de graisse à traire se promenant main dans la main et un cocktail dans l’autre libre.

Alors c’est tout naturellement (et un peu grâce à Mélanie Elbaz et son super compte instagram) qu’un midi après avoir longé la côte Est et lézardé sur les plages de Xuclà ou Portinatx, je file au restaurant au nom plus qu’évocateur: « Los enamorados » soit « les amoureux » pour ceux qui ne parleraient pas espagnol.

Dès les premières marches mon coeur et mon corps sont conquis, je suis définitivement amoureuse du lieu.

La terrasse, les serveurs, la vue, les serveurs, le bars et ses peaux de bêtes, les serveurs sur les peaux de bêtes, les serveurs nus sous les peaux de bêtes … je m’égare un peu pardon!
En tout cas vous l’aurez compris, tout est beau et aspire à la romance…

Los EnamoradosLos EnamoradosLos EnamoradosLos Enamorados

Los Enamorados est un boutique-hôtel restaurant situé sur les hauteurs de la plage de Portinax. Ouvert depuis peu de temps il vaut vraiment le détour. La décoration ultra léchée de ses 8 chambres évoque le voyage et la spiritualité. Dans les chambres, les nombreuses inspirations berbères et japonisantes cohabitent autour du célèbre fauteuil « Big Mama » de Gaetano Pesce. Les connaisseurs pourront rentrer avec des kimonos à la coupe parfaite ou des objets rétros dans la mesure où tous les objets de cet hôtel sont à vendre. La carte du restaurant est un peu cher pour les mini bourses, mais on oublie vite la note une fois la première fourchette mise en bouche. Le chef ne travaille qu’avec des produits frais s’il vous plait! Il faudra débourser 18€ pour un risotto gouteux aux champignons et put@ qu’est-ce qu’il est bon!

Los EnamoradosLos EnamoradosLos Enamorados

Le risotto est délicieux, le burger à tomber, les smoothies trop vite finis et les yeux du gérant… On en parle des yeux du gérant?

Pierre de son prénom. Ancien basketteur professionnel mais à vrai dire je n’y connais pas grand chose. Il pourrait aussi être triple champion du monde de natation synchronisée que ça ne me parlerait pas plus. C’est sourire aux lèvres qu’il vient faire goûter à ses clients conquis ses figues gorgées de sucre fraichement cueillies du jardin. Je tombe sous le charme de cet homme si simple, mais encore plus de sa gentillesse à se livrer sur son parcours, de son hospitalité et de son enthousiasme à nous faire découvrir ce lieu qu’il a réussi à transformer avec sa femme (désolée mesdames) en véritable havre de paix.

Los EnamoradosLos EnamoradosLos EnamoradosLos Enamorados
Carretera Portinatx 103
,
07810 Portinatx,
Sant Joan de Labritja,
Ibiza,
Espagne

Publicités

Coming out

Je parle souvent du célibat, grand mal de notre jeunesse sur le déclin.
Génération XY en perdition.
Souvent j’ai essayé d’en expliquer la cause avec mes petites réflexions simplistes de sociologue avorté. Et la question de l’aspect physique revient inévitablement sur le tapis.
La féminité…

IMG_0120IMG_0127IMG_0121

Pas assez féminine me concernant. On m’a même déjà dit que je ressemblais à une petite lesbienne. Ça m’a toujours fait rire.
Ça ressemble à quoi au juste une petite lesbienne?
La vision de la camionneuse aux cheveux courts, qui jure, qui crache et qui se gratte l’entrejambe est-elle toujours d’actualité? C’est pas un peu archaïque tout ça?
Parce que Portia De Rossi, Neneh Cherry, Cameron Diaz, Amber Heard, Drew Barrymore pour ne citer qu’elles… Ce sont des symboles. Des sex symbols même.
Des incarnations de la féminité et pourtant… Elles prônent leur homosexualité ou leur bisexualité à qui voudra bien entendre leurs truculentes petites histoires de fesses. C’est même presque devenu tendance aujourd’hui.
Sous couvert de tester et de s’ouvrir, on n’aime plus des genres mais des personnalités.

Malheureusement, pas plus tard que ce matin je lisais encore un article sur un tchétchène de 17 ans jeté du 9ème étage par son oncle à cause de ses penchants sexuels « non traditionnels ». Penchants sexuels qui au fond ne regardaient que lui. Déjà difficile de s’assumer à cet âge là.
« Laver la honte de la famille » c’est ce qu’ils ont avancé pour justifier leur barbarie.
Indignation.
Tristesse.
Et soulagement.
Soulagement parce que malgré le climat ambiant, aujourd’hui je peux me « tranquilliser » d’être dans un pays et surtout d’être née dans une famille suffisament ouverte qui ne me jettera de nulle part si je leur annonçais que dorénavant j’aimerai les femmes. Parce que tout ça, ça ne regarde que moi. Et que ça les importe peu.
Donc si à l’avenir j’ai l’air de ressemebler à Cléo (alias Queen Latifah) dans Set it off  j’assume entièrement. Déjà d’une Cléo était vachement cool et deuxièmement  qu’est qu’on est bien en triple XL!!!

IMG_0123IMG_0129

Crédit photo: Sam aka le « fetichist de la mode » aka monsieur.monsieur sur Insta.
Petit rappel:  BO du film Set It Off  Set It Off (feat Q. Latifah)

Bandana Fripes
Bombers Bershka
Sweat Zara
Pantalon Bershka
Sac à dos Bershka
Chaussures Converse

4# Voter pour un président compétent

Dans une semaine le sort de la France sera enfin fixé.
Cela faisait partie de mes nombreuses « résolutions » de cette année, à savoir: voter pour un président compétent…
On sait très bien que les bonnes résolutions sont faites pour ne pas être respectées, mais j’avais à cœur de tenir celle-ci.

IMG_0117

IMG_0105

IMG_0106

Malheureusement la tâche s’est révélée ardue dès le départ. Pour simplifier la situation, aujourd’hui on en est réduit à choisir entre le mal et… le moins mal je crois.
C’est comme si atteinte d’une gastro on me demandait de choisir mes préférences d’expulsion.
La bouche ou l’anus? Autrement dit, vomir ou avoir la diarrhée?
Acné ou eczéma?
Sourd ou aveugle?
Et vous messieurs, à choisir entre la calvitie et l’impuissance?
Choix cornélien hein? On pourrait continuer comme ça pendant longtemps.

Mais paraît-il que l’on ne doit pas laisser transparaître ses opinions politiques quand on est un personnage public! Ah ah ah! Il y a plusieurs hérésies cachées dans cette dernière phrase, serez vous les retrouver?

Bref, tout du long de cette campagne on aura essayé de nous manipuler, de nous faire adhérer à des idées, de nous diviser. On aura essayé de nous faire peur tout en nous mettant en colère. De nous marteler la tête avec des slogans trouvés par des publicitaires à la retraite. On aura cherché à nous réveiller une conscience politique. On aura vu des vidéos pulluler sur Facebook, des drôles, des révoltantes, des intelligentes qui appellent à la réflexion. On aura suivi les meetings derrières nos écrans comme si on nous annonçait officiellement la troisième Guerre Mondiale.

Mais toute cette mascarade est bientôt finie. Ou peut-être ne fait-elle que commencer.
Quoiqu’il en soit que l’on se sente concerné par la politique, ou que l’on s’en soucie comme de l’an 23, vous seriez tous bien inspirés d’aller voter dimanche. Moi perso j’irai. J’irai avant d’aller m’acheter un bunker et suffisamment de vivres pour les cinq prochaines années à venir. J’irai voter parce que c’est un droit durement acquis et un devoir avec tout ce que cela implique. Je suis noire, je suis une femme, je suis française, et ces trois faits sont tous aussi importants les uns que les autres. Donc j’irai voter pour limiter la casse, pour éviter d’avoir à vomir et chier en même temps et surtout pour pouvoir continuer à me regarder dans le miroir sans avoir à en rougir!

IMG_0109

IMG_0100

Lunettes L’usine à lunettes
Boucles d’oreilles Mango
Veste Monki
Tunique Other Stories
Pantalon Zara
Chaussures Dr Martens